Céline Posson-Girouard

Céline Posson-Girouard est née à Bellême, petite ville du Perche qu'elle n'a pas vraiment quittée jusqu'à la mort de sa mère, en 2002, revenant régulièrement dans la maison et son jardin. C'est à ces lieux d'enfance qu'elle consacre son dernier récit : Les Lilas de Bellême.

Elle passe sa licence et maîtrise de lettres à la Sorbonne en 1969 (sujet de maîtrise : l'ombre et la lumière dans Les Fleurs du mal de Baudelaire). Après 3 ans d'enseignement en lettres modernes, lycée puis collège, elle suit une formation de bibliothécaire à la faculté d'Aix-Marseille où elle donnera des cours de littérature jeunesse entre 1979 et 1983.

Elle devient bibliothécaire à Marseille en secteur jeunesse puis à Fontenay-le-Fleury et enfin à Viroflay. En secteur adulte, elle dirige la bibliothèque de 1990 à 2005. Responsable des animations jusqu'en 2008, elle organise des « rencontres pour lire » avec des écrivains contemporains dont certains renommés comme D'Ormesson, François Cheng, Amélie Nothomb, Semprun... Elle crée également un journal des lecteurs pour la bibliothèque, publié par la mairie de Viroflay. Depuis 2008, elle anime un atelier d'écriture à la librairie Antoine à Versailles.

Depuis l'adolescence, elle écrit des récits autobiographiques, puis elle publie son premier texte en 1985. Plus tard, appréciant toujours associer image et écriture, elle écrit avec Yannick Girouard sur les gravures de ce dernier. Elle publie ensuite plusieurs livres pour enfants, avant de revenir à l’autobiographie avec son dernier ouvrage.

La littérature reste pour elle la passion de sa vie. Elle continue à animer un cercle littéraire à Viroflay ; elle participe aussi au cercle littéraire proustien de Cabourg-Balbec, car Marcel Proust demeure son écrivain de prédilection…

Les Lilas de Bellême

Une mère en manque d’amour maternel reporte sur sa fille son affection débordante. L’auteure, dans un double récit, conjugue habilement la vie de sa mère avec ses propres souvenirs. Elle a beaucoup reçu de cette femme forte et généreuse : son don de conteuse, l’amour de l’art, de la littérature…

Leur lien s’enracine dans la terre nourricière du Perche. Du « jardin bleu, couleur d’enfance » renaissent Les Lilas de Bellême en réminiscences proustiennes. De fines touches impressionnistes fondent la trame de ce livre émouvant, profond et poétique, sur la transmission de mère en fille.

Découvrir