Jean-Paul Malet

Aîné d'une famille de trois enfants et élevé selon certains principes, Jean-Paul Malet passe ses études, pour partie, dans des institutions catholiques, en pension. L'évasion, il la trouve dans la pratique des sports, et lors de vacances, dans les grands espaces du plateau de l'Aubrac, dont la famille est originaire.

À 20 ans, il réalise son temps de service militaire dans l'état major d'une division blindée ; ensuite, il entreprend des études en informatique, et travaille, en parallèle, dans la Compagnie des wagons-lits ; grâce à ce job d'étudiant, il découvre l'Italie : Venise, Rome, Florence…

À 25 ans, il entre dans la vie active, dans une société de service en informatique. C’est à cette période qu’il découvre les grands auteurs de littérature : Steinbeck, Zola, Cendrars, Musil, Céline, Moravia, Scott Fitzgerald…

Son premier roman publié, Une violence éperdue d’amour, décrit une passion amoureuse qui s’éteint brutalement, prise dans l’indifférence d’une grande ville, sa turbulence, sa violence… Son dernier, Où est le P’tit Jésus, met en scène l'idéal de l’Église aux prises avec la vitalité et la candeur des enfants.

Jean-Paul Malet est captivé par l’époque actuelle, la révolution numérique, les voyages, la photographie, les différences entre les êtres, l’histoire, la lecture, l’écriture…

Où est le p'tit Jésus

En banlieue parisienne, à une époque où le prestige et l’influence de l’Église demeuraient grands, la figure ambiguë du curé traverse ces pages où se confronte l’idéal religieux, sévère et austère, à l’innocence et à la vitalité que porte en elle la jeunesse. Des enfants comme Lucas, Franck, Jean, dont les aventures les feront irrémédiablement croiser ces représentants parfois très discutables de l’institution religieuse.

Découvrir